Bonjour à tous

Comme vous avez pu le voir le mode de commande et de distribution des médicaments évolue cette année dans votre GDSA.

La commande globale pour le GDSA sera passée en commun avec les autres départements bretons afin d’avoir de meilleurs tarifs.

Les tarifs et les produits proposés seront les mêmes dans les 4 départements.

Pour cela nous devrons respecter un planning strict et les commandes trop tardives (en dehors des dates) ne pourront pas être prises en compte.

Vous recevrez fin avril un bon de commande soit par mail ou par courrier.

Vous devrez nous le renvoyer impérativement pour la date qui sera indiquée (aux environs du 25 mai), soit par courrier ou via un formulaire internet qui nous facilitera le travail de traitement des nombreuses commandes.

Le paiement sera à faire en même temps que la commande soit par virement ou par chèque.

Ne pourront commander que les personnes qui sont inscrites au GDSA et qui ont déclaré leurs ruches.

La commande devra se faire à hauteur du nombre de ruches mais il sera possible d’augmenter le nombre de ruches, par rapport à votre adhésion, sur le bon de commande avec un surcout pour les ruches additionnelles.

La distribution des médicaments se fera le premier samedi de Juillet matin (date impérative).

Il y aura plusieurs points de collecte sur le département. Vous pourrez choisir, sur votre bon de commande, le point de collecte que vous souhaitez.

La commande de médicaments implique une adhésion au PSE (Plan Sanitaire d’Elevage) du GDSA 56. Une visite obligatoire par un Techinicien Sanitaire Apicole du GDSA sera programmée sur vos ruches au cours des 5 prochains années (c’est une obligation imposée au GDSA pour pouvoir distribuer des médicaments vétérinaires).

LE VARROA DESTRUCTOR :

Le Varroa destructor est un acarien parasite de l’abeille adulte ainsi que des larves et des nymphes. Il est originaire de l’Asie du Sud-Est, où il vit aux dépens de l’abeille asiatique Apis cerana qui résiste à ses attaques, contrairement à l’abeille domestique européenne Apis mellifera. Ce parasite provoque des pertes économiques importantes en apiculture et il est une des causes de la diminution du nombre d’abeilles. Ayant colonisé quasiment toutes les zones où Apis mellifera est présente, la varroose est désormais un problème d’ordre mondial

Sa Morphologie : Le varroa ressemble à un petit crabe aplati. C’est la femelle que l’on observe le plus régulièrement. De couleur rouge, elle mesure de 1 à 1,8 mm de long sur 1,5 à 2 mm de large. Les mâles ne sortent jamais des alvéoles. Ils sont blanc jaunâtres et mesurent 0,8 mm de diamètre. Les femelles sont très agiles et l’extrémité de leurs pattes sont munies de ventouses pour s’agripper aux abeilles. Les pattes sont courtes, le corps est recouvert de nombreuses soies. Sa forme plate est bien adaptée pour se loger entre la nymphe et les parois de l’alvéole ainsi que sur le corps de l’abeille adulte. On ne connaît pas de prédateurs à cet acarien.

Le Cycle de Vie : La femelle varroa se nourrit par piqûre de l’hémolymphe des abeilles. La reine, les ouvrières et les mâles sont tous visés et cela à tous les stades de leur développement (larve, nymphe, abeilles adultes). La durée de vie du parasite est adaptée au cycle de vie de l’abeille.

Alors que la population d’abeilles et de couvain décroissent à la fin de l’été, le nombre de varroa reste important. La pression parasitaire est des plus critiques lors des mois d’août à octobre. On a remarqué qu’une colonie qui hiverne avec plus de 50 varroas a peu de chances de survivre l’année suivante.

En été, la femelle varroa vit entre un et deux mois. En hiver entre six et huit. Le mâle varroa meurt après l’accouplement.

La Reproduction : La femelle varroa se loge dans une cellule occupée par une larve d’abeille juste avant son operculation. En cas de forte infection, plusieurs femelles peuvent occuper la même alvéole. De préférence elle choisit les cellules de couvain d’abeilles mâles qu’elle distingue à l’odeur. La femelle pond de deux à huit œufs. Le premier pondu 60 heures environ après operculation donnera un mâle, les suivants des femelles qui suivront toutes les 30 heures environ. Une fondatrice peut effectuer plusieurs cycles de ponte. Les femelles atteignent l’âge adulte en 7 à 9 jours. Toutes n’arriveront pas à maturité. Le couvain d’abeilles mâles mettant plus de temps à se développer il permettra à plus de femelles varroas de devenir matures. Les mâles varroas atteignent l’âge adulte en 5 à 7 jours. Ils peuvent s’accoupler plusieurs fois. Leurs pièces buccales sont utilisées pour la reproduction et ils ne peuvent se nourrir de l’hémolymphe de l’abeille et dépendent donc totalement de la nourriture de l’abeille. Avant que l’abeille ne sorte de la cellule, les mâles varroas doivent féconder les femelles. Les mâles meurent ensuite par manque de nourriture. Par contre, les femelles survivent et se déplacent dans la ruche en s’accrochant aux abeilles et aux faux-bourdons. Le varroa peut ensuite être facilement transporté par les abeilles d’une colonie à l’autre.

LUTTE CONTRE LE VARROA :

LES BONNES METHODES

Se référer au tableau ci-dessous ainsi qu’aux fiches pratiques éditées par la FNOSAD :

Vous pouvez visualiser ci-dessous diaporama sur lutte contre varroa