Le registre d’élevage

Un arrêté du ministre de l’agriculture, en date du 5 juin 2000, fixe les modalités et le caractère obligatoire de tenir un registre d’élevage pour tous les élevages (sauf ceux destinés à l’autoconsommation).

Chaque apiculteur doit donc disposer d’un registre d’élevage, dès lors qu’il distribue gratuitement à sa famille, ses amis ou qu’il procède à la vente de miel ou cède à titre gratuit ou onéreux tout ou partie de sa production (miel, gelée royale, propolis)

L’apiculteur doit consigner dans le registre d’élevage :
* les informations relatives à l’identification du rucher (numéro de l’apiculteur, le lieu d’emplacement des ruchers, adhésion au GDS ou syndicat apicole …..).
* La nature des médicaments (nom commercial ou à défaut substances actives).
* Le type d’administration (évaporation, contact…) et la dose administrée.
* Les ruches auxquelles les médicaments sont administrées.
* La date de début et la date de fin de traitement.
* La nature du nourrissement.
* La transhumance départ et arrivée…ou déplacement des ruches et ruchers.
* Les résultats des visites.

Ce registre d’élevage doit aussi contenir :
* La déclaration annuelle des ruches
* Les certificats sanitaires délivrés éventuellement par un agent sanitaire.
* Les ordonnances des médicaments administrés.

Il doit contenir aussi le cas échéant les résultats d’analyse obtenus en vue d’établir un diagnostic ou d’apprécier la situation sanitaire des abeilles. Le registre d’élevage doit être conservé pendant une durée minimale de 5 ans suivant l’année de prise en compte de la dernière information enregistrée

Le support du registre d’élevage doit être en papier. Il doit être paginé.

LE GDSA56 remet gratuitement 1 Registre d’Elevage à chaque Adhérent à jour de sa cotisation lors de son Assemblée Générale du mois de Septembre.
Vous pouvez aussi réaliser votre propre Registre d’Elevage en vous inspirant de celui réalisé dans le document ci-dessous  :

Registre d’élevage